La pollution lumineuse

Peut-être l'avez-vous remarqué, mais la nuit... On ne voit rien !

Bien au contraire !! Si la lumière du soleil ne nous éclaire plus, il n'en reste pas moins que la voûte céleste est un monde magique et féérique à observer, découvrir, approfondir. Mais pour pouvoir profiter du ciel nocturne agréablement, il est nécessaire d'avoir de bonnes conditions : il faut un "vrai noir" !

Afin de déterminer l'influence qu'a l'Homme sur ce "noir nocturne" - qui l'est de moins en moins - l'observatoire national d'astronomie des Etats-Unis a lancé il y a plusieurs années un programme géré par l'Association des Universités de Recherches en Astronomie (AURA) : GlobeAtNight.

Il s'agit d'un programme de science participative, où tout le monde peut s'investir en rapportant ses observations.

Seules quelques connaissances en repérage céleste sont nécessaires... C'est aussi l'occasion de lever les yeux au ciel !

Découvrez ce programme à travers la présentation ci-dessous et ajoutez vos observations à celle du reste du monde !

 

Vous l'aurez compris, pour "voir la nuit" il faut de bonnes conditions.

Dans la suite de cette page vous prendrez donc consciences des différents paramètres qui rentrent en jeux afin d'offrir les meilleures conditions pour découvrir ce que la nuit peut nous offrir : du visuel mais aussi du sonore !

Baissons la lumière !

Attention, visibilité menacée, faune et flore perturbées... Un jeu - mode d’emploi pour découvrir les solutions qui permettent de réduire la pollution lumineuse.

Cliquer sur l'image

 

 

 

 

 

 

 

Sur ce lien (en anglais) http://www.need-less.org.uk/images/need-less-LPsim.swf il y a Light Pollution Simulator, qui permet d'expérimenter les nuisances des différents types de lampadaires (cliquer sur l'image).

 

Baissons la lumière

 

 

Light simulator

La pollution lumineuse

On parle de pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels sont si nombreux et omniprésents qu'ils nuisent à l'obscurité normale et souhaitable de la nuit. pollution lumineuse


Ainsi, à la tombée de la nuit, d'innombrables sources de lumières artificielles (éclairages urbains, enseignes publicitaires, vitrines de magasins, bureaux allumés en permanence...) prennent le relais du soleil dans les centres urbains jusqu'au plus petit village.


La pollution lumineuse est une forme de pollution assez peu évoquée car à priori peu néfaste pour la santé lorsqu’on la compare aux pollutions plus classiques, mais pourtant celle-ci n'est pas sans conséquences sur le vivant et peut-être facilement réduite.

Voici un exemple de petits efforts à faire afin de minimiser la pollution lumineuse :

lampadaire

Afin de déterminer la pollution lumineuse de votre situation géographique voici une carte intéractive vous permettant de savoir si vous avez de bonnes conditions pour observer la nuit (cliquer sur l'image).

carte pollution lumineuse

LEGENDE

Blanc : 0–50 étoiles visibles (hors planètes) selon les conditions. Pollution lumineuse très puissante et omniprésente. Typique des très grands centres urbains et grandes métropoles régionales et nationales.

Magenta : 50–100 étoiles visibles, les principales constellations commencent à être reconnaissables.

Rouge : 100 -200 étoiles : les constellations et quelques étoiles supplémentaires apparaissent. Au télescope, certains Messier se laissent apercevoir.

Orange : 200–250 étoiles visibles, dans de bonnes conditions, la pollution est omniprésente, mais quelques coins de ciel plus noir apparaissent ; typiquement moyenne banlieue.

Jaune : 250–500 étoiles : pollution lumineuse encore forte. La Voie Lactée peut apparaître dans de très bonnes conditions. Certains Messier parmi les plus brillants peuvent être perçus à l’œil nu.

Vert : 500–1000 étoiles : grande banlieue tranquille, faubourgs des métropoles, Voie Lactée souvent perceptible, mais très sensible encore aux conditions atmosphériques, typiquement les halos de pollution lumineuse n’occupent qu’une partie du ciel et montent à 40 -50° de hauteur.

Cyan : 1000–1800 étoiles : la Voie Lactée est visible la plupart du temps (en fonction des conditions climatiques) mais sans éclat, elle se distingue sans plus.

Bleu : 1800–3000 : bon ciel, la Voie Lactée se détache assez nettement, on commence à avoir la sensations d’un bon ciel, néanmoins, des sources éparses de pollution lumineuse sabotent encore le ciel ici et là en seconde réflexion, le ciel à la verticale de l’observateur est généralement bon à très bon.

Bleu nuit : 3000–5000 : bon ciel : Voie Lactée présente et assez puissante, les halos lumineux sont très lointains et dispersés, ils n’affectent pas notoirement la qualité du ciel.

Noir : + 5000 étoiles visibles, plus de problème de pollution lumineuse décelable à la verticale sur la qualité du ciel. La pollution lumineuse ne se propage pas à plus de 8° au dessus de l’horizon.

Ci-dessous un PDF avec les différentes références et échelles de pollution lumineuse (cliquer pour télécharger)

echelle pollution lumineuse

Voici le lien de la page complète sur la pollution lumineuse.

La plupart de ces informations sont issues du site www.avex-asso.org

En vidéo

Une vidéo de Sriram Murali mettant en évidence les différentes qualités de ciel que nous offre notre planète !

Il est incontestable que les plus belles vues sont accessibles dans les endroits les plus isolés de la pollution lumineuse...

A regarder en plein écran !

Lost in Light from Sriram Murali on Vimeo.

A New York

Le 14 août 2003 dans le Nord Est de l'Amérique, à la suite d'un Black-out, la ville de New York a pris l'un des plus beaux spectables de la nature pour une attaque terroriste... Ah, ces gens de la ville !!

 

Objets volants à identifier !

Il n’y a pas que les étoiles qui brillent ! Saurez-vous distinguer les différents signaux lumineux qui peuvent apparaitre dans le ciel nocturne ?

Un quizz vidéo pour tout savoir sur ces passagers du ciel.

OBJETS VOLANTS À IDENTIFIER !

Sur la piste des constellations...

Premiers pas pour apprendre à se repérer dans le ciel : laissez-vous guider, vous verrez, de la Grande Ourse à Orion ou Arcturus, ce n’est pas si compliqué !

constellations

À qui sont ces cris ?

Avez-vous déjà passé une nuit en forêt ? C’est le moment où tous les cris sont permis pour tout un tas d’animaux ! Écoutez bien les différents sons et tâchez de retrouver leurs auteurs...

à qui sont ces cris ?

Sauvons la nuit !

Sauvons la nuit       Préservons la nuit ANPCEN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 02/03/2019

×